Notre Actu

Mstream Stories – Une saga full Motion Design

By 8 avril 2019 No Comments

Vous suivez l’actualité de notre Agence depuis quelques mois, quelques années pour certain(e)s… Mais connaissez vous réellement l’histoire de Mstream ? À l’aube de notre majorité, il nous a paru important de faire un bref retour sur les anecdotes qui ont marquées l’histoire de notre agence de production audiovisuelle ! Et puisque pour raconter notre histoire, il n’y a pas mieux que les personnes qui l’ont écrite, nous avons choisi de donner la parole à nos équipes dans une saga intégralement conçue en Motion Design.

L’histoire d’une

Saga Motion Design

Épisode 1

La Story de Bangui

Benjamin, Bangui pour les intimes, est notre cadreur, réalisateur et droniste intégré à la Team Film. Un vrai couteau suisse ! C’est l’un des premiers à avoir rejoint les équipes de Mstream. À l’époque, il était encore étudiant en école de Cinéma à Paris (et sans barbe). Il a vu Mstream grandir et évoluer au fil du temps… Bon, dis comme ça, on pourrait croire que c’est un vieux de la vieille qui a déjà bien roulé sa bosse, mais il vient tout juste de fêter ses 30 ans ! Reconnu pour sa ressemblance frappante avec le paresseux, Bangui emprunte les traits de l’animal le temps d’un instant, pour nous faire part de ses souvenirs les plus marquants chez Mstream…

Brand content

Motion design

À travers l’exercice de cette saga conçue intégralement en motion design, notre studio démontre à nouveau sa capacité à raconter des histoires animées en motion 2D. Après une écriture travaillée, une direction artistique bien établie, une animation aux petits oignons et un sound design calibré, ce nouveau format s’inscrit parfaitement dans une stratégie de brand content, répondant à des objectifs d’image et de notoriété.

Un format

Social Friendly

Dans sa conception, le format a été pensé pour une diffusion réseaux sociaux optimisée. Dans sa forme, le graphisme texturé, empruntant les codes du scrapbooking, révèle avec finesse l’authenticité du personnage et de son récit. Pensée en format 16:9 comme en format carré, cette série se veut parfaitement adaptée à une diffusion multi-plateformes. Dans le fond, ce traitement premier degré, à la voix parfois hésitante, renforce le caractère authentique de l’épisode, qui rend le personnage attachant et le message toujours plus pertinent.